mardi 12 décembre 2017

Bienvenue

Le Chat - Phillipe Geluck
Il se définit comme un fonctionnaire du gag
qui a eu la chance d'avoir des parents communistes
et aimants, l'empêchant de boire du Coca-Cola
et de voir les dessins animés de Walt Disney.


Oui, bienvenue cher internaute sur ce paisible lopin du village global, sur ce blog, sans animosité, sans publicité, mais pas sans annonce, sans cookie - ou alors, c'est à l'insu de mon plein gré - et sans compteur. Son but : Écrire des articles pour approfondir et mieux mémoriser des informations ; rassembler - sans chercher à recréer le Mundaneum de Paul Otlet - mes textes, images et musiques préférés. Des articles éloignés de l'actualité dont certains s'étoffent au fil des mois.
"Toutes choses sont dites déjà ; mais comme personne n'écoute, il faut toujours recommencer." - André Gide / Traité du Narcisse.

 En-tête 
- Image : voir l'article Personnalités
- Zavié Trévin
C'est bien sûr un pseudonyme ; un homophone et une anagramme, histoire de jouer avec les mots, car comme le chantaient nos ancêtres les Gaulois et Henri Salvador qui avaient pressenti les risques liés au changement climatique :
Et pour rire encore vous pouvez consulter les anagrammes données par Wikipedia :
Le commandant Cousteau / Tout commença dans l'eau
Albert Einstein / Rien n'est établi
Vincent Auriol / Voilà un crétin
Le Marquis de Sade / Marque des ladies
Pablo Picasso / Pascal Obispo
François Rabelais / Alcofribas Nasier
Autres anagrammes célèbres présentées par le site DCODE  :
Alain Juppé / J'ai un appel
Gérard Lanvin / Le grand ravin
Jean-Marie Le Pen / Je ramène le pain
Laurent Fabius / Naturel abusif
Lionel Jospin / Le joli pinson
Les anagrammes renversantes d'Étienne Klein et de Jacques Perry-Salkow :
Monde / Démon
La vérité / Relative
Étreinte / Éternité
Claude Lévi-Strauss / A des avis culturels
Marquis de Sade / Démasqua (le) désir
Léonard Bernstein / L'art de bien sonner
Charles Baudelaire / Le labeur de sa chair
L'origine du monde de Gustave Courbet / Ce vagin où goutte l'ombre d'un désir
Les "pseudonymanagrammes" de Boris Vian : Baron Visi / Bison Ravi / Brisavion
- L'histoire ne se répète pas, elle bégaie...
J'ai lu cette phrase pour la première fois en 1970, en allant voir un film de Henri de Turenne (1921-2016) dans une salle du boulevard Saint Germain à Paris. Elle était mise en exergue sous le titre du film 36, le grand tournant. Avant les manifestations de mai 68, l'année 1936 avait été un tournant dans l'histoire de la France. Grévistes, usines occupées, barricades et charges de police accompagnaient alors la naissance du Front Populaire.
Sur le Web, la citation est généralement attribuée à Mark Twain, mais sans référence. S'agit-il d'un slogan de mai 68 ? L'auteur en est peut-être : Georg W.F. Hegel, Jules Michelet, Friedrich Engels, Karl Marx, Heinrich Heine, Friedrich Nietzsche ou ... John Cépluki.
Une enquête (en anglais) de Garson O'Toole sur son blog Quote Investigator conclut que la citation, mais sous la forme L'histoire ne se répète pas, mais elle rime souvent, ne peut être attribuée à Mark Twain car elle n'apparait sous cette forme qu'à partir de 1970, soit plusieurs décennies après sa mort.
Cependant dans la traduction française publiée en 1875 de La célèbre grenouille sauteuse du comté de Calaveras, Mark Twain écrit : "... aucun évènement est unique et solitaire, mais c'est simplement la répétition d'une chose qui s'est passée avant et peut-être souvent."

"Ce qui se répète dans l'histoire, ce n'est pas l'Histoire, mais nous dans l'Histoire."
Et là, je n'ai qu'une seule source, un livre de Christine Marsan, En quoi le mal nous rend plus humain - Réflexion sur l'humanisme - Essai, qui cite Friedrich Engels.

Le 18 Brumaire de Louis Bonaparte est un livre de Karl Max (1852) qui traite du coup d'État du futur Napoléon III (2 décembre 1851). Le titre de l'ouvrage fait référence au coup d'État du général Bonaparte, le 18 Brumaire an VIII (9 novembre 1799). Reprenant Hegel, Karl Marx écrit au début de son livre : "... tous les grands événements et personnages historiques se répètent pour ainsi dire deux fois [...] la première fois comme tragédie, la seconde fois comme farce." (Source : Wikipédia).

"Tout va, tout revient, la roue de l'existence tourne éternellement. Tout meurt, tout refleurit, le cycle de l'existence se poursuit éternellement." Friedrich Nietzsche - Ainsi parlait Zarathoustra, Troisième partie, Le convalescent.

Rien de nouveau sous le soleil :
- " Ce qui a été, c'est ce qui sera et ce qui s'est fait, c'est ce qui se fera ; il n'y a rien de nouveau sous le soleil. " Bible hébraïque - Livre de l'Ecclésiaste, Chapitre 1, Verset 9.
- " C'était alors un lieu commun de la pensée humaine d'admettre que toutes choses recommençaient, reparcouraient le cercle de leurs saisons premières et qu'il n'y avait rien de nouveau sous le soleil. " Herbert George Wells - Anticipations (1901).

Candide et Martin (un vieux savant) approchent des côtes de France, et raisonnent :
- Mais à quelle fin ce monde a-t-il donc été formé ? dit Candide.
- Pour nous faire enrager, répondit Martin.
- Croyez-vous, dit Candide, que les hommes se soient toujours mutuellement massacrés comme lis le font aujourd'hui, qu'ils aient toujours été menteurs, fourbes, perfides, ingrats, brigands, faibles, volages, lâches, envieux, gourmands, ivrognes, avares, ambitieux sanguinaires, calomniateurs, débauchés, fanatiques, hypocrites et sots ?
- Croyez-vous, dit Martin, que les éperviers aient toujours mangé des pigeons quand ils en ont trouvé ?
- Oui, sans doute, dit Candide.
- Eh bien ! dit Martin, si les éperviers ont toujours eu le même caractère, pourquoi voulez-vous que les hommes aient changé le leur ?
Voltaire (1694-1778) - Extrait du chapitre XXI de Candide (1759).

Et les Poppys de chanter, non rien a changé, tout a continué :


Gilles Vigneault nous fait remarquer que si les pays se suivent dans l'histoire et ne se ressemblent guère ; les problèmes se répètent, c'est la même chose d'un siècle à l'autre...

Annotation 1 : "La faculté de citer est un substitut commode à l'intelligence." Willian Somerset Maugham - Romancier (1874-1965).
Annotation 2 : "Le 21ème siècle sera religieux, ou ne sera pas." Un aphorisme généralement attribué à André Malraux, alors que celui-ci déclare dans une interview n'avoir jamais dit cela... >>> Article sur Le Monde.fr.
Conclusion 1 : Méfions nous des citations.
Conclusion 2 : Parce que la nature humaine ne change pas, le même genre d'évènement peut se reproduire à tout moment...

 Les Gadgets selon Blogger 
 Rechercher dans ce blog 
Le moteur de recherche ouvre les articles contenant le mot recherché mais sans pointer dessus. Dommage !
 Pages 
- Accueil : Retour à la page "Bienvenue".
- Articles: Liste alphabétique avec thème permettant de sélectionner un article du blog.
 Les libellés  : Mots-clés associés aux articles et classés par ordre alphabétique.
 Google+ 
- Photo de profil : L'astrophysicien Hubert Reeves l'a écrit : Nous sommes tous des poussières d'étoiles. Aussi, j'ai choisi l'image d'une étoile mystérieuse de notre galaxie, V838 Monocerotis.
- Qui suis-je ? Tout le monde s'en moque, mais comme les mœurs sont à la vedettisation (terme officiel au Québec), je donne quelques indices à la page Mémoires et dans l'article Autoportrait.
Faut-il se montrer pour exister, apparaître pour être ? Ou comme un goal, être solitaire dans le but, mais solidaire avec son équipe; ou encore, vivre caché pour être heureux.
Pierre Zaoui, professeur de philosophie (né en 1968) qui vient d'écrire La discrétion, ou l'art de disparaître (2013), nous propose d'adopter une attitude mesurée : alterner présence et absence; être présent mais à bonne distance et nous dit que comme les grandes villes où l'on peut s'isoler, les nouvelles technologies sont aussi propices à la discrétion.

Bonne lecture cher flâneur du Web et revenez si le blog vous plait...
Autrement dit et à la façon de Jean de La Fontaine :
Naviguez, surfez sans désagrément :
Ce sont les fonds d'archives qui manquent le moins.