jeudi 14 janvier 2016

Gdynia 3

Article mis à jour le 03 février 2016
[ Image : Locomotive Big Boy - Photo Dmitri Kessel pour le magazine Fortune - 1942. ]

Chapitre 1 : LE LIVRE / Chapter 1 : THE BOOK >>> Gdynia
Chapitre 2 : LE CHATEAU / Chapter 2 : THE CASTLE >>> Gdynia 2

Chapitre 3 : LA GARE
 Chapter 3 : THE TRAIN STATION
Il y a un plan du réseau de transports à la sortie du jardin où Marcin a atterri.
L'habituelle mention Vous êtes ici est remplacée par Nous vous observons.
There is a map of transport network just outside the garden where Marcin has landed.
The usual words You are here are replaced by We are watching you.
Par chance la navette Aéroport-Gare centrale passe à proximité du jardin.
Le selfie dans une poche et le pendentif autour du cou, il prend le premier tramway, sans ticket.
Luckily the Airport-Central station shuttle runs close to the garden.
The selfie in a pocket and the pendant around his neck, he takes the first tram, without a ticket.

Pour tout bagage on a vingt ans
On a l'expérience des parents
On se fout du tiers comme du quart
On prend le bonheur toujours en retard
Quand on aime c'est pour toute la vie
Cette vie qui dure l'espace d'un cri
D'une permanente ou d'un blue jean
Et pour le reste on imagine...
                                                                                     Vingt ans - Léo Ferré.
En s'asseyant sur une des banquettes de la navette, il prend conscience qu'il est fatigué et affamé. Combien de temps s'est écoulé depuis le départ de Gdynia ? Plus de 24 heures ?
Marcin questionne son voisin : Il est presque 12 heures 30 et l'on est le mardi 24 janvier 1984.
Sur fond de musique de supermarché (Le quattro stagioni - Antonio Vivaldi) , une voix féminine répète régulièrement : Pour être en règle vous devez valider votre titre de transport.
Sitting on a seat of the shuttle, he realizes that he is tired and hungry. How much time has elapsed since the departure from Gdynia. More than 24 hours ?
Marcin asks his neightbor : It's almost 12:30 and it's Tuesday, January 24, 1984.
On a supermarket background music (Le quattro stagioni - Antonio Vivaldi), a female voice repeats regularly : To be in good standing you must validate your ticket.
La ville qu'il avait visitée plusieurs fois quand il était étudiant a apparemment changé...
The city he had visited many times when he was studying has apparently changed...
... C'est une ville où se mélangent maintenant passé et modernité. Un autre monde est-il né ?
... It's a city with now a mix of past and modernity. Another world is it born ?
Place de l'Opéra ! annonce la voix féminine.
La nouvelle chaîne de télévision Unser Kampf semble être omniprésente.
Un murmure de protestations (?) s'élève à l'intérieur de la navette à la vue d'images de la dernière guerre de religion.
Des passagers descendent, d'autres montent...
Opera square ! announces the female voice.
The new television channel Unser Kampf seems to be omnipresent.
A murmur of protest (?) rises inside the shuttle at the view of images of the last religion war.
Some passengers go dowm, others go up...

Ce n'était qu'un prélude :
là où l'on brûle des livres,
on finit par brûler les hommes.
                                                                              Almansor - Heinrich Heine.

Mais dans la navette surchauffée, bercé par la musique, Marcin s'endort et rêve... (Cliquez sur l'image pour vivre le rêve de Marcin).
But in the superheated shuttle, lulled by the music, Marcin falls asleep and dreams... (Click on the image to live the dream of Marcin).
[ Image : Arrestation d'un manifestant place de la République à Paris le 1er mai 1920 - Photo : Agence Rol ]
... et ne voit pas les arrestations dans les rues...
... and does not see the arrests in the street...
[ Image : Départ de la classe 1914 - Rouen, novembre 1914 - Photo : Louis Chesneau (1855-1923). ]
... ni les renforts militaires stationnés près de la Gare centrale...
... nor the extra troops stationed near the Central station...
... ni le journal, d'un des passagers de la navette, qui publie un article sur l'entrée de Brigyda au nouveau gouvernement.
... neither the newspaper, of one passenger of the shuttle, which publishes an article on the entry of Brigyda at the new government.
Gare centrale ! répète la voix féminine de la navette.
Marcin dort toujours, son voisin le réveille.
Central station ! repeats the female voice of the shuttle.
Marcin always sleeps, his neighbor wakes him.
La navette est partie et la plupart des passagers traversent les voies pour gagner le hall de la Gare centrale.
- Merci de m'avoir réveillé... Je m'appelle Marcin.
- De rien... Mon nom est Nathanaël ; je travaille à la gare.
The shuttle left and most of the passengers cross the tracks to reach the hall of the Central station.
- Thank's to have awake me... My name is Marcin.
- You are welcome... My name is Nathanael; I work at the train station.
NATHANAEL : La Gare centrale est le premier et le dernier arrêt pour toutes les navettes qui circulent dans le cœur de Germania. Connectée au réseau de chemin de fer traditionnel qui fonctionne en dehors de la ville, la gare agit aussi comme un lien entre ce réseau ferroviaire traditionnel et le métro.
MARCIN : Je dois prendre un train pour la Cachoubie. Où puis-je me renseigner ?
NATHANAEL : Là-bas, au Point Infos Transports.
MARCIN : Encore merci et bonne après-midi !
NATHANAEL : The Central station is the first and the last stop for all shuttles traveling within the heart of Germania. Connected to the traditional railroad network that runs outside the city, the station also acts as a link between this traditional rail network and the subway.
MARCIN : I have to take a train to the Kashubia. Where can I inform myself ?
NATHANAEL : Over there, at the Transport Info Point.
MARCIN : Thanks again and good afternoon !

Avant de se rendre au bureau d'information, Marcin regarde une publicité, pour un nouvel ordinateur, diffusée sur un des nombreux écrans de la gare. Il se demande si un jour on aura la possibilité de placer des publicités dans l'espace pour les voir depuis la Terre. (Cliquez sur l'image pour voir la pub.)
Before going to the information desk, Marcin looks an advertisement, for a new computer, broadcast on one of the many screens in the train station. He wondered whether one day we will have the possibility of placing ads in space to see them from Earth. (Click on the image to see the ad.)
Au Point Infos Transports, Marcin apprend que les trains internationaux ne circulent pas aujourd'hui et on lui conseille de se renseigner à la salle de vente des billets. Là, il retrouve Nathanaël qui lui confirme ce qui lui a été dit mais sans pouvoir en donner la raison : conditions météorologiques, problème technique ou mouvement de grève...
At the Transport Info Point, Marcin learns that international trains do not travel today and he must ask for information to ticket sales room. There he finds again Nathanael who confirms what has been said, but can not give the reason : weather, technical problems or strike...
Comment retrouver Élisa sans indications relatives à l'heure de départ et au numéro du quai ?
Marcin a de plus en plus faim mais il n'a pas argent.
How to find Elisa without indications concerning the departure time and the platform number ?
Marcin has increasingly hungry but he has no money.
Aussi décide-t-il de vendre le pendentif...
So he decides to sell the pendant...

... de profiter des commodités de la gare, de manger...
... to take advantage of the train station facilities to eat...

... et de dormir un peu avant d'arpenter les salles, les couloirs et les quais à la recherche d'Élisa.
... and to get some sleep before walking in the halls, the corridors and on the platforms looking for Elisa.


Est-ce l'hôtel capsule, ses étroites cellules et de la claustrophobie, Marcin rêve qu'il est prisonnier et qu'Élisa vient à la gare pour le délivrer. (Cliquez sur l'image pour entrer dans son rêve.)
Is it the capsule hotel, the narrows cells and claustrophobia, Marcin dreams he is a prisoner and that Elisa comes at the train station to deliver him. (Click on the image to enter in his dream.)

Élisa, envoyée spéciale de L'Opel (L'Observateur politique économique et littéraire) à Germania, est arrivée tôt ce matin à la Gare centrale pour faire le point sur la situation.
Elle rencontre Nathanaël qui est aussi le porte-parole des salariés de la gare :
- Les conducteurs de train sont en grève depuis hier midi. Les nombreux problèmes techniques aggravés par les mauvaises conditions météorologiques rendent leurs conditions de travail encore plus difficiles. Ils veulent travailler moins et gagner plus d'argent !
Elisa, special correspondent of L'Opel (The political economic and literary observer) at Germania has arrived early this morning at the Central station to take stock of the situation.
She meets Nathanael who is also the spokesman of the employees of the train station :
- Train drivers are on strike since noon yesterday. The many technical problems aggravated by bad weather conditons make their work conditions even more difficult. They want work less and earn more money !
[ Image : Accident gare Montparnasse - 1895 ]
Nathanaël donne en exemple l'accident survenu à la gare la semaine dernière :
- Les causes sont certainement dues à un trop long temps de travail et à un manque de formation. Parlez bien de tout cela dans votre journal pour que les choses changent!
- Personnellement, je ne crois plus que le journalisme représente un contre-pouvoir. J'exerce ce métier par curiosité !
Nathanael gives as exemple the accident of the last week at the train station :
- The causes are certainly due to a too long working time and to a lack of training. Write this this in your newspaper for that things change !
- Personaly, I no longer believe that journalism is a counter force. I do this job out of curiosity !

- Je devais partir hier pour la Cachoubie avec un ami, mais à cause de l'affluence je n'ai pas pu le retrouver.
Tout en parlant, Élisa parcourt du regard le vaste hall espérant apercevoir Marcin.
- Est-il possible de passer une annonce dans la gare ?
- Non, on ne fait pas d'appel en gare, sauf pour retrouver un enfant ou une personne handicapée.
Après avoir remercié Nathanaël pour ses informations, elle part à la recherche de Marcin.
- I had to leave yesterday for the Kashubia with a friend, but because of the crowd I could not find him.
While talking, Elisa peers the vast hall hoping see Marcin.
- Is it possible to do a call in the train station ?
- No, we don't make calls in the train station, except to find a child or a disabled person.
After thanking Nathanael for his informations,she goes looking for Marcin .
Il n'est pas dans la salle des pas perdus...
He is not in the public lobby...

... où, curieusement, les haut-parleurs diffusent une chanson de circonstance...
... where, curiously, the loudspeakers broadcast a song of circumstance...

Tout ces gens qui cavalent dans la salle des pas perdus,
Le matin ils passent, on les voit plus.
Ils repassent le soir venu.
Me dis pas qu'ils s'envolent.
Me dis pas qu'on les vole.
Et les petits trains qui les amènent
Vont pas plus loin que le bout de leur lit.
Mais c'est ici qu'ils viennent,
Et ça toute la vie.
Est-ce qu'ils t'attendent aussi ?
Des jours qui disparaissent, des mois qui s'évaporent
Entre le rêve de Rome et l'idée d'Amsterdam,
Est-ce qu'ils attendent une femme ?
Est-ce qu'ils attendent une...
Chance d'arrêter de tourner en rond,
Arrêter de faire demi-tour.
                                                                                 La salle des pas perdus - Maxime Le Forestier.
... ni dans la salle d'attente...
... nor in the waiting area...
... ni sur les quais où les trains n'arrivent plus.
... nor on the platforms where trains no longer come.
Au deuxième niveau de la gare, Élisa s'installe dans un bar, avec vue panoramique sur les voies ferrées sans trains, pour boire un café. Nathanaël, qui est également monté, l'aperçoit et la rejoint.
- J'ai de nouvelles informations : c'est une grève générale pour protester contre les mesures d'austérité prises par le nouveau gouvernement !
- Les événements prennent une tournure dangereuse, je vais téléphoner à mon journal pour revoir le sujet de mon article.
- C'est quelqu'un qui m'a dit que tout changeait encore : le Premier ministre, Boris Taline, serait maintenant conseillé par Brigyda, gourou et manipulatrice d'un groupe religieux sectaire...
At the second level of the train station, Elisa sits down in a bar, with a panoramic view on the tracks without trains, for a coffee. Nathanael, who is also there, sees her and joins her.
- I have some new informations : this is a general strike to protest again the austerity measures taken by the new governement !
- This is a dangerous turn of events, I'll call my newspaper to change the topic of my article.
- Someone told me that everything was changing again : the Prime minister, Botris Taline, would be now advised by Brigyda, the manipulative guru of a sectarian religious group...

Ne cherchez pas à croire, vous risquez de vous égarer dans une autre croyance,
interdisez-vous seulement de douter, dites et répétez que ma vérité est unique et juste
et ainsi vous l'aurez constamment à l'esprit,
et n'oubliez pas que votre vie et vos biens m'appartiennent.
2084 La fin du monde - Boualem Sansal
... et une rumeur dit que des trains réquisitionnés acheminent des soldats vers Germania.
- Alors, je dois absolument retrouver mon ami et me cacher quelque part avec lui. Il y a quelques jours, j'ai écrit un article très critique sur l'autoritarisme de Brigyda et depuis je suis sous surveillance.
- Avez-vous regardé dans la salle des horloges ? C'est un endroit où les voyageurs ont l'habitude de se retrouver.
... and a rumor says that requisitioned trains transport soldiers to Germania.
- So, I have to find my friend and a place where we could disappear. There are some days, I wrote a very critical article about the authoritarianism of Brigyda and since I am under surveillance.
- Have you looked in the clocks hall ? It's a place where travelers are accostumed to meet themself.
[ Images : Hugo Cabret - Martin Scorsese. ]
Marcin ne se réveille qu'en milieu de matinée. Il se prépare rapidement, salue Fidelio, le responsable de l'hôtel, boit un café et se rend à la salle des horloges pensant que cet endroit est le lieu idéal pour un rendez-vous.
Marcin wakes up in mid-morning. He's quickly ready, greets Fidelio, the manager of the hotel, drinks a cofee and goes to the clocks hall thinking that this place is perfect for an appointement.
Élisa quitte Nathanaël. Ils se souhaitent bonne chance. En sortant du bar elle emprunte un long couloir bordé de boutiques de mode qui se prolonge par une mezzanine d'où elle découvre la salle des horloges. Appuyée au garde-corps elle cherche des yeux son ami Marcin...
Elisa leaves Nathanael. They wish each other good luck. Leaving the bar she takes a long corridor lined with fashion shops that is extended by a mezzanine where she discovers the clocks hall. Leaning against the railing she seeks her friend Marcin...
- C'est lui, près du kiosque, se dit-elle tout à coup. Elle allait l'appeler et se précipiter dans la salle, mais elle se rappele qu'elle ne doit pas se faire remarquer. Donc, Élisa descend les escaliers calmement, rejoint Marcin, lui sourit en mettant son doigt sur la bouche et l'entraîne vers un côté de la salle.
- He is there, near the kiosk, she said to herself suddenly. She was going to call him and rush into the hall, but she remembers that she must not get noticed. So, Elisa goes down the stairs quietly, joins Marcin, smiles him puting a finger to her lips and leads him on one side of the hall.
Près des toilettes de la gare, ils aperçoivent une porte de service restée ouverte.
Near the toilets of the train station, they see a service door held open.
Au bout du couloir, un autre couloir qui mène à la tour de l'horloge.
Down the hall, another corridor leading to the clock tower.

En entrant dans la zone interdite, Élisa et Marcin bouleversent la règle des trois unités. Ils ont un autre âge dans un lieu différent, mais toujours la même intention : lutter contre l'obscurantisme.
By entering in the restricted area, Elisa and Marcin change the rule of the three unities. They have another age in a different place, but still the same intention : fight against obscurantism.
Une mégalopole, comme dans le film Metropolis ; c'est l'image que j'ai en tête quand je me réveille. En souriant, Brigitte me demande si le guide touristique était intéressant.
A megalopolis, as in the film Metropolis ; it's the image I have in mind when I wake. Smiling, Brigitte asks me if the guide book was interesting.
Nous sortons et nous nous rendons rue Mariacka dans une boutique spécialisée dans la vente de bijoux d'ambre car Marcin veut faire un cadeau à Élisa.
We go out and we will Mariacka street in a shop specializing in selling amber jewelry because Marcin wants to make a gift to Elisa.
Il lui achète un joli pendentif représentant l'Arbre des possibles.
He buys her a nice pendant representing the Tree of possibilities.

CARL 500 - "Mon esprit s'en va, je le sens."
HAL 9000 - "My mind is going, I can feel it."


Enregistrer un commentaire