lundi 6 février 2012

La mort

Article mis à jour le 11 novembre 2016
Jean Roger Caussimon nous a prévenus :
Ne chantez pas la Mort, c'est un sujet morbide.
   Le mot seul jette un froid, aussitôt qu'il est dit.
   Les gens du "show-business" vous prédiront le "bide".
   C'est un sujet tabou... pour poète maudit
.
Léo Ferré la chante quand même : Vidéo
Gilbert Bécaud sur un texte de Maurice Vidalin la vend aux enchères : Vidéo
Jacques Brel sait que la mort l'attend :


Guy Béart nous met en garde : " Quand on est mort, c'est pour la vie ! "

Une vielle dame l’appelle de ses vœux :  Film d’animation 
La fiancée de Dracula en tombe amoureuse : Film d'animation 
Son fils fait de l'informatique : Film d'animation
Jean-Louis Trintignant en parle dans des propos recueillis par Jacques Morice pour Télérama (N° 3275 - octobre 2012) : " La mort. Je n'ai pas vraiment d'autre ambition. Je vais essayer de la réussir. Ne pas finir sous perfusion, dans un hôpital, mais mourir en bonne santé. En cela je suis suicidaire. Si un moment, c'est irréversible, ce n'est pas la peine d'attendre... Ce serait dégradant. "
André Green (1927-2012) - Psychiatre et psychanalyste : " Je crois plus à la mort dans la vie qu'à la vie après la mort. "

Intéressant, mais de quoi mourons nous ?
De rire, de plaisir, d’aimer, de chagrin, de peur, de honte, d’ennui, de sommeil, de vieillesse, de fatigue, de froid, de soif, de faim, de sa belle mort, de ne pas mourir…

Taux de mortalité : Carte et tableaux par Wikipédia.

Et si on lui demandait des comptes :
Le nombre de morts dans le monde depuis le début de l'année ; depuis que vous êtes connecté ; seconde après seconde…

Voici selon l’INSEE, les principales causes de décès dans la France métropolitaine de 2006 : Tableau noir 
En 2009, toujours selon l’INSEE, le taux de mortalité en France est de 8,5 pour mille.
Soit 546 000 morts pour une population légèrement supérieure à 64 millions d’habitants.
Le tableau ci-dessus montre que la première cause est le cancer, avec dans l'ordre, celui du poumon, puis du côlon et les leucémies, suivi de près par les maladies cardio-vasculaires, infarctus et accident vasculaire cérébral, viennent ensuite loin derrière les accidents, les suicides, le diabète et la maladie d'Alzheimer.

Morts pour la France : Base de données des 1,3 million de morts pour la France de la première guerre mondiale.

Ici, une autre façon de regarder la mort en face :
Sur la ligne correspondant à votre âge, vous lisez le nombre d’années qu’il vous reste à vivre... Compte à rebours
L'espérance de vie est actuellement de 85 ans pour les femmes et 78 pour les hommes.

Les vivants et les morts - Source : infothread.org
Faire un clic droit sur l'image.
Choisir : Ouvrir le lien dans un nouvel onglet.
Puis agrandir l'image pour lire le texte.

Des morts aux frontières de l'Europe >>> Migreurop

Encyclopédie sur la mort : "L'encyclopédie sur la mort veut s'intéresser à ce phénomène sous ses multiples aspects et ses diverses modalités."

Dans cet « article de la mort », on voit bien qu’elle est avant tout, naturelle, issue fatale d’une maladie. Moins souvent, subite, violente, accidentelle, criminelle ou suspecte que veulent bien le dire les médias.
Mais sommes nous morts ou en sursis quand elle est apparente, cérébrale, clinique, civile ?
Faut-il comptabiliser les hésitants, ceux qui sont entre la vie et la mort, dans le couloir de la mort, à deux doigts de la mort ou plus morts que vifs ?
Qu'advient-il de nous quand la mort nous va si bien, quand nous l'avons dans la peau ?
Dois-je parler de ceux qui, jouent avec la mort, la trompent, font le mort, ou prennent sa place ?
Et il y a ceux qui en croquent, ou mangent ses trompettes…
Mais pourquoi ce silence de mort… Est-ce un temps mort… M’en voudriez vous à mort ?
Ne me dites pas que vous vous ennuyez comme un rat mort, car je ne veux pas la mort du petit cheval. Vous et moi, c’est à la vie, à la mort, et puis, elle n’est pas à nos trousses…
Bon, OK, j’arrête, je n’ai pas envie de signer mon arrêt de mort !
Mais c’est la mort dans l’âme que je termine cet article.
Oui, vous avez raison, la mort, il est prudent… de ne pas la provoquer !

Vite, prenez un antidote  (mais attention à ne pas mourir de rire !) :
- Premier antidote >>> Charlot dans Les Temps modernes :

et la version de Je cherche après Titine en charabia :
Se bella siou satoré
Je notre so caforé
Je notre si cavoré
Je la tou, la ti, la toi
La spinache o la boucho
Cigarette porte bello
Si raquiche spagaletto
Si la tou, la ti, la toi
Segnora Pilassina
Voulé vou le taximiteur
Le zionta sou la sita
Tou la tou, la tou, la voi
Se montia si la mora
La sontia so gravora
La zontia comme sera
Je la pousse a ti la toi
Je notre so la mina
Je notre so cossina
Je le se tro savita
Je la tasse a ti la toi
Sé motra so la sonta
Tchi vossa la travonta
Li zocha si catonta
Tra la la la la la la…
(Voir aussi sur ce blog, l'article : Je cherche après Titine.)
- Deuxième antidote >>> Le bonheur commence par un sourire :
- Troisième antidote >>> Une ode à la mort par le groupe JUSTIN(E)
- Quatrième antidote >>> Est-ce qu'un guillotiné meurt sur le coup ?
- Cinquième antidote >>> Devenir immortel : " La qualification d'immortels, propre aux élus de l'Académie française, peut prêter à sourire, mais les académiciens en mesure sagement la portée. Ils doivent leur surnom d'immortels à la devise À l'immortalité, qui figure sur le sceau donné à l'Académie par son fondateur, le cardinal de Richelieu et qui se réfère à leur mission, porter la langue française. C'est celle-ci qui est immortelle. "

Une certaine idée du paradis : Arvo Pärt (né en 1935) - Compositeur minimaliste mystique :


Thetriumphofdeath
Le triomphe de la mort (1562) - Pieter Brueghel (~1525-1569).


Enregistrer un commentaire