dimanche 10 février 2013

Curiosité

Article mis à jour le 16 janvier 2015
Le robot Curiosity au bord de la baie Yellowknife de la planète rouge (Photo : NASA)
Dans la série "America is beautifull" voici un texte de Clara Ma, âgée de onze ans au moment de sa rédaction, en 2008 :
"La curiosité est une flamme éternelle qui brûle dans tous les esprits. Elle me pousse hors du lit le matin et m'interroge sur les surprises que la vie me lancera en ce jour.
La curiosité est une force tellement puissante. Sans elle nous ne serions pas ce que nous sommes aujourd'hui. Quand j'étais plus jeune, je me demandais : Pourquoi le ciel est-il bleu ? Pourquoi les étoiles scintillent-elles ? Pourquoi suis-je moi ? Et je m'interroge encore.
J'ai tellement de questions et l'Amérique est le lieu où je veux trouver mes réponses. La curiosité est la passion qui nous pousse dans notre vie de tous les jours. Ce besoin de poser des questions, de s'émerveiller, a fait de nous des explorateurs et des scientifiques. Bien sûr, il y a beaucoup de risques et de dangers, mais malgré cela, nous continuons toujours à nous interroger et à rêver, à créer et à espérer.
Nous avons déjà tant découvert sur le monde, mais nous en savons en fait tellement peu. Nous ne saurons jamais tout ce qu'il y a à savoir, mais grâce à notre flamme de curiosité, nous avons tant appris."
Avec ce texte, Clara Ma gagnait le concours organisé par la NASA afin de donner un nom au robot qu'elle allait envoyer sur Mars en août 2012... Et nous l'appellerions "Curiosity".

Ce n'est pas juste, j'aurais dû naître en Amérique, car moi, on m'a toujours dit que la curiosité est un vilain défaut. En anglais, l'expression correspondante est : la curiosité a tué le chat. Je ne vois pas bien si le chat est mort pour avoir été trop curieux, ou si ce sont les soins ou l'intérêt qu'on lui a portés qui l'ont tué. Mais pour Clara Ma qui a le nez dans les étoiles ce n'est pas un problème car elle n'a pas le temps de s'occuper d'un chat et il n'y a pas de petit félin sur Mars. Trop de chance !
Renseignements pris, il y aurait une mauvaise et une bonne curiosités. Regarder par le trou de la serrure : c'est mal ! Démonter la serrure pour comprendre son fonctionnement : c'est bien ! Seul problème pour les parents : remonter la serrure. Et une seule limite dans cette curiosité positive : ne pas jouer à l'apprenti sorcier afin de ne pas mettre en danger sa vie ni celle des autres.
Quelques transgressions et apprentis sorciers célèbres :
Eve : Dieu, sympathique vieillard, a confié l'entretien du jardin d'Eden à  sa progéniture, Adam et Eve. Il y a entre autres l'arbre de Vie (symbole d'un catalogue de la vie existante) et l'arbre de la Connaissance (symbole d'une boîte à outils pour bricoler la vie). Mangez au moins trois fruits et légumes par jour, mais surtout ne touchez pas aux fruits de l'arbre de la Connaissance, leur recommande le patriarche. Mais Eve, curieuse, croque dans un fruit de l'arbre défendu... Dieu, mécontent, les condamne à une peine d'interdiction de séjour.
Auriez-vous mangé la pomme ? Avant de répondre, il est prudent de lire ce conte de Jeanne-Marie Leprince de Beaumont (1711-1780).
Prométhée : Il donne aux hommes le feu sacré (la connaissance) et leur enseigne la métallurgie. Zeus, furieux qu'il ait donné aux hommes le pouvoir d'égaler les dieux le condamne à avoir le foie dévoré par un aigle et comme chaque nuit son foie se régénère, le supplice est infini. "Le complexe de Prométhée (vouloir savoir plus que nos maitres) est le complexe d'Oedipe de la vie intellectuelle" Gaston Bachelard (1884-1962) - Philosophe.
Pandore : Première mortelle, elle est une création de Zeus. Elle possède de nombreuses qualités, et en particulier celle de la curiosité. Les dieux lui confient sans rien révéler, une boîte contenant tous les maux de l'humanité avec interdiction de l'ouvrir. Mais Pandore trop curieuse ouvre la boîte et répand les malheurs sur la Terre...
[La boîte est en fait une jarre (un pithos) utilisée pour stocker les provisions. Si Pandore, maîtresse de maison, gaspille le grain, sa famille devra attendre la prochaine récolte pour manger à sa faim.]
Icare : Lui et son père sont en exil en Crète. Ils veulent retourner à Athènes. Seule voie de sortie possible : la voie des airs. Ils confectionnent donc des ailes à l'aide de plumes et de cire. Le père conseille à son fils de ne pas trop s'approcher de la mer à cause de l'humidité, et du soleil à cause de la chaleur. Mais Icare enivré par l'altitude s'élève si haut que la cire fond. Il perd ses plumes et tombe dans l'eau. Qui est-ce qui reste ? Dédale.
Pline l'Ancien (23-79) : Lorsque se produit l'éruption du Vésuve en août 79, il se rend dans la baie de Naples pour observer de près le phénomène et meurt asphyxié par les gaz qui s'échappent du volcan.
Lucifer : Ce nom signifie : Porteur de lumière ou étoile du matin (Vénus). Comme Prométhée, Lucifer personnifie la connaissance et c'est par orgueil qu'il est à la recherche de cette connaissance que Dieu veut cacher aux hommes. Dans la mythologie chrétienne il devint le symbole du mal. 
Faust : Malgré sa grande compréhension du Monde, ce savant ou ce magicien peut-être, reste insatisfait et vend son âme au Diable pour retrouver la jeunesse et connaitre la sensualité. Il découvrira la transgression puis la décadence. Comme disait François Rabelais (1494-1553) : "Science sans conscience n'est que ruine de l'âme".
La femme de La Barbe bleue : Charles Perrault (1628-1703) s'inspire de contes populaires pour écrire l'histoire de La Barbe bleue où l'on retrouve le thème "curiosité - désobéissance" et qui peut être interprétée comme une mise en garde à celles qui iraient fouiller dans le passé amoureux de leur conjoint. 
Frankenstein : Frankenstein ou le Prométhée moderne est un roman de Mary Shelley (1797-1851) publié en 1818. Une oeuvre pessimiste qui conte la quête de la vérité d'un jeune scientifique passionné. Par mégalomanie il conçoit une créature à partir de morceaux de corps humains. Une créature hideuse qui le dégoute et qu'il rejettera quand il comprendra qu'elle a causé la mort. Mary Shelley traite de la responsabilité scientifique mais aussi de l'apparence et des préjugés.
Blanquette : La Chèvre de Monsieur Seguin. Une nouvelle écrite par Alphonse Daudet en 1866 à l'attention de Pierre Gringoire, un poète indépendant :
"... Fais-toi chroniqueur ! ...
Non ? Tu ne veux pas ? ...
Tu prétends rester libre à ta guise jusqu'au bout... 
Eh bien, écoute un peu l'histoire de la chèvre de M. Seguin. Tu verras ce que l'on gagne à vouloir vivre libre... "
Mickey : Dans une des séquences du dessin animé, Fantasia de Walt Disney, Mickey joue le rôle de l'apprenti sorcier. Il ensorcelle un balai pour qu'il effectue à sa place le travail que son maitre lui a confié : remplir d'eau, un bassin. Mais quand le bassin est plein, Mickey ne peut plus retenir le balai. Heureusement le maitre est de retour et évite la catastrophe. A l'origine de ce film il y a les œuvres de Lucien de Samosate (2ème s. après JC) [un scribe donne la vie à des objets inanimés], de J. W. von Goethe (un poème de 1797) et de Paul Dukas (une symphonie de 1897).
Wernher von Braun : Pionnier de l'astronautique durant ses études, il participe à la conception des fusées V2 puis devient l'un des responsables de la NASA. L'extraordinaire histoire de ce Faust de l'Espace est racontée sur le site internet du Centre d'Histoire et de Mémoire du Nord-Pas-de-Calais : La Coupole.

Nous en sommes tous convaincus, le savoir né de notre insatiable curiosité et l'innovation technique, doivent être utilisés au profit du bien de l'humanité. Reste à le mettre en application... Prudence, prévention, précaution. Tout un principe.
Sur la tombe de Lise Meitner il est gravé : " Une physicienne qui n'a jamais perdu son humanité ".

Sources et ressources :
NASA :
- "That's one small step for [a] man, one giant leap for mankind".
Non, je me trompe, ça c'était sur la Lune en 1969, une vieille histoire...
Allo ! Mars ? Quelles sont les nouvelles ?
- Et pour revenir sur terre : The Gateway to Astronaut Photography of Earth
- NASA TV et Vidéos sur YouTube.
- L'espace en direct : SPACE & UNIVERSE.

CNES :
- De l'Espace pour la Terre avec le Centre National d'Études Spatiales, dans "Rechercher", tapez : Curiosity
- Le CNES sur Dailymotion

Le robot Curiosity (Document : NASA) 
L'espace d'une chanson : Chris Hafield
interprète Space Oddity de David Bowie
Mars - Le pôle Sud - Bill Dunford.
Quand les Martiens observent le ciel, leur attention est attirée par 2 points lumineux :
la Terre et la Lune (Document : NASA <<< Photo en grande résolution prise par le robot Curiosity)



Enregistrer un commentaire